Application plan cul


0:00 J'ai raconté cette histoire tant de fois mais jamais d'une manière qui m'expose autant que celle-ci le fera. 0:14 Bonjour, je suis Angelita, 0:15 et pour ceux qui ne me connaissent pas ou qui ne connaissent pas cette chaîne, 0:18 J'ai tendance à faire du contenu lié à la musique. 0:20 Lentement, j'ai intégré d'autres cultures et voyages, 0:24 donc si vous aimez tout ça ou tout au long de cette vidéo vous réalisez que vous aimez mon ambiance, 0:29 Je vous invite à vous inscrire 0:31 Parce que, discret, c'est mon travail maintenant. 0:34 Retour en octobre 2018... 0:37 quand j'avais 21 ans, je vivais ma meilleure vie en Corée... 0:40 J'utilisais cette application... 0:43 appelé Amadou. 0:45 C'est une partie que j'omets toujours quand je raconte cette histoire parce que je ne veux pas 0:50 les gens pour me juger pour l'utilisation de Tinder. 0:52 Maintenant, avant de faire... 0:55 Je viens d'utiliser Tinder, honnêtement, pour m'entraîner à parler aux gars. 0:58 Parce qu'à l'époque, j'étais célibataire depuis trois ans. 1:02 Et je n'avais pas parlé à un homme dans un voisinage de libre arbitre depuis trois ans. 1:10 Donc ta copine était rouillée et Tinder et la Corée c'est bien mieux que, 1:15 en utilisant Tinder à Porto Rico. 1:17 À Porto Rico, je sais probablement qui vous êtes... 1:20 ou tu es mon cousin. 1:21 Il était sûr d'utiliser Tinder, et ce week-end particulier... 1:24 J'ai matché avec deux gars qui sont pertinents pour l'histoire. 1:27 L'un d'eux était en fait cet américain qui est venu en Corée pour un festival... 1:33 et l'autre c'était un gars coréen qui était dans... 1:36 Mauvais lapin 1:37 À présent... 1:38 J'ai rencontré ces deux gars ce week-end... 1:41 mais avant de me juger à nouveau, 1:43 Je les ai rencontrés avec mes amis. 1:45 Alors... 1:46 Comment cela s'est passé était... 1:48 C'était un week-end de trois jours, n'est-ce pas ? Vendredi Samedi Dimanche. 1:51 Le festival auquel ce type allait se rendre était en fait le même festival auquel j'allais. 1:58 Festival hors route 1:59 Nous étions comme "Oh ouais, on peut se rencontrer au festival." 2:02 Quelque chose que je veux souligner... 2:03 parce que ce mec est un si bon gars, 2:06 comme il est vraiment gentil et il est comme authentique. 2:09 Je me souviens, je lui disais "oh comme je n'en ai pas-je n'ai pas d'amis comme aucun mec bla bla" 2:14 "ils essaient toujours de me draguer ou de ne pas être sains", 2:19 Et il était comme "eh bien, tu as un ami en moi" 2:20 Peut-être, est-ce que je cite Toy Story ? 2:22 Il m'a essentiellement dit que, vous savez, vous avez un ami maintenant. 2:26 Pendant que je lui parlais, 2:27 Je parlais aussi à cet autre gars... 2:31 Il s'appelle Jin. 2:32 Je vais le dire parce qu'il y a tellement de Jins en Corée... 2:35 Vous ne saurez jamais lequel c'était. 2:37 Jin et moi avons décidé de nous retrouver le lendemain soir, donc samedi soir, n'est-ce pas ? 2:44 Donc c'est samedi et j'avais dit à Jin "Je vais te voir mais je-" 2:48 "Je vais amener mes amis et nous pourrons aller en boîte et quoi que ce soit." 2:51 Alors on va à ce K-barbecue et je vais être franc avec vous les gars- 2:56 Cet homme, j'en suis si sûr, 3:00 Il avait pour mission de nous saouler. 3:02 Et cela a fonctionné. 3:03 C'était la première fois de ma vie que je me saoulais. 3:06 Alors homeboy nous a saoulé ivre comme... ouf... 3:09 J'ai vraiment... 3:11 compris que j'étais ivre... 3:13 quand nous y sommes allés... 3:15 bar qui s'appelait autrefois... était-ce Sinkhole ? GOGOS2. 3:22 Il s'appelle maintenant Sabotage. 3:25 Nous y sommes donc allés. 3:27 Et quand nous sommes allés dans les clubs, il a en fait rencontré cette fille avec qui il était ami. 3:31 Et elle est venue et elle était vraiment gentille. 3:33 Mais elle et moi parlions à côté... 3:36 Parce qu'elle était comme "Yo, tu sors avec lui?" 3:37 J'étais genre "NON". 3:38 Et elle m'a dit qu'au fond, elle pensait que c'était un escroc. 3:41 Mais c'est toute une histoire en soi, pourquoi il pourrait être un escroc. 3:44 N'entrons pas dans les détails pour l'instant. 3:46 DE TOUTE FAÇON 3:47 Nous sommes allés à GOGOS2, maintenant Sabotage... 3:50 Et... 3:51 Quand nous partions... 3:54 Ce bar... c'est au sous-sol. 3:57 Il faut donc descendre des escaliers pour entrer et monter des escaliers pour sortir. 4:00 Quand nous montions les escaliers... 4:04 Angelita réalisa qu'elle n'était pas toute là. 4:07 Xiomarie me tenait... 4:09 Et j'étais juste comme: 4:10 ~Xiomarie~ Je ne comprends pas ce qui se passe ~ Pourquoi est-ce que je me sens comme ça ?~ 4:14 J'étais tellement ivre. 4:16 Et nous sommes allés au dépanneur à côté de ce qui est maintenant Sabotage, dans ce coin. 4:21 C'est dans la même rue que se trouve A:tension... 4:23 Si vous connaissez Hongdae, vous savez probablement de quoi je parle. 4:26 Sinon, regardez simplement mon guide du clubbing car je donne comme une carte de tous ces endroits. 4:31 Nous sommes donc au dépanneur... 4:33 Et je suis, genre, en train de perdre la tête. 4:36 Je pleure discrètement. 4:37 J'ai appelé ma mère et tout. 4:38 ~ Mami, Mami, je suis ivre ~ Je ne comprends pas ~ Mami, aide-moi ~ 4:43 Ma mère était comme "Comment-comment vais-je t'aider ????" 4:48 CAUSE PERDUE 4:49 C'est littéralement en vidéo mais je ne partagerai jamais ça- 4:51 parce que si jamais je veux avoir un travail dans la vraie vie alors- 4:54 Je ne devrais même pas parler de ça. 4:56 Le fait est que pendant que nous sommes dans ce dépanneur et que je fais une dépression nerveuse- 5:00 J'étais... 5:02 en quelque sorte, ph

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.